Vais-je perdre mes papiers si je perds mon travail ?

 

Si vous êtes déjà titulaire d’une carte de séjour portant la mention « vie privée et familiale » et que vous perdez votre travail, cela n’aura pas d’incidence particulière en cas de renouvellement de votre titre.

 

En effet, le fait que vous déteniez cette carte laisse entendre que vous avez une raison autre que professionnelle pour détenir un titre de séjour vous en obtiendrez donc le renouvellement.

 

Si en revanche vous êtes titulaire d’une carte de séjour portant la mention « salarié » ou « travailleur temporaire » la condition d’emploi est nécessaire au renouvellement de votre titre de séjour.

 

Or il arrive parfois que l’étranger soit privé de son travail par exemple si l’employeur fait faillite ou si vous êtes licencié pour un motif économique.

 

Dans ces cas et si vous avez été involontairement privé d’emploi, sachez que vous pouvez obtenir le renouvellement de votre titre de séjour même si au moment du renouvellement vous n’êtes plus salarié. C’est une dérogation.

 

En revanche, si vous ne parvenez à démontrer que vous avez été involontairement privé d’emploi, parce que vous avez par exemple démissionné ou parce que vous avez fait une rupture conventionnelle, vous risquez de ne pas pouvoir renouveler votre titre de séjour et recevoir un refus de séjour accompagné d’une mesure d’obligation de quitter le territoire français.

 

Il est donc important de venir me consulter dès lors que vous pensez qu’il peut y avoir un problème au travail et que votre carte de séjour arrive bientôt à échéance. Je saurais vous conseiller.

 

Enfin, il faut toujours garder à l’esprit que même si vous ne bénéficiez pas du droit de renouveler votre carte de séjour « salarié » par exemple, il est possible d’envisager ensemble le changement du statut.

 

Une consultation nous permettra d’évaluer si cette possibilité vous est permise notamment si vous résidez en France depuis plusieurs années.

Maître Bochnakian dans la presse

Actualité du droit des étrangers

Laisser un commentaire

Merci d'entrer votre nom Please enter an valid email address. Merci d'entrer un message

Une réponse

  • Emmanuelle  avril 5, 2021 à 4:12

    Bonjour,

    J’ai été embau6en octobre 2019, j’ai eu une première carte de 1 an qui a été renouvelée et maintenant j’ai une carte de 4 ans.
    Je suis pas encore arrivé à la deuxième année et je souhaiterai démissionner ou effectuer une rupture conventionnelle.
    Savez- vous si la préfecture a pour habitude d’enquêter pour connaître la situation de l’étranger ? Et donc dans mon cas si je démissionne la préfecture va t’elle immédiatement me retirer mon titre de sejour ?
    Merci par avance pour votre reponse

    Répondre
Floating Review Template1
4.6 stars
  • Maître Bochnakian a défendu ma belle mère et sa fille handicapé contre la préfecture, il a déf... Lire Plus
  • Merci infiniment pour le MEILLEUR AVOCAT en France avocat spécialisé en droit des étrangères... Lire Plus
  • J'ai reçu un rejet de ma première demande de titre de séjour. alors que je suis mère d'un enfant... Lire Plus
  • Un excellent avocat qui sait très bien son boulot ça fait 10 ans on avait aucun papier il nous ava... Lire Plus
  • Je remercie Maître BOCHNAKIAN pour le travail effectué sur mon dossier , c'est un très grand avoc... Lire Plus