Quelle est votre manière de travailler si je souhaite vous confier un dossier ?

Avant tout, il faut faire ensemble le point sur votre situation. Certains étrangers qui me consultent pensent qu’il suffit de trouver un avocat et de lui confier son dossier pour obtenir des papiers. Cela ne se passe pas comme ça…

Depuis plus de 10 ans les lois pour obtenir les papiers et la nationalité se sont considérablement durcies. Mon expérience me permet rapidement de savoir si vous pouvez obtenir ce que vous souhaitez. Bien que beaucoup d’étrangers me contactent sur internet pour m’exposer leur situation, je les invite très souvent à faire avec moi une consultation à mon cabinet ou par téléphone. En effet, rien ne remplace un entretien personnalisé qui, seul, permet d’explorer en profondeur votre situation.

Par exemple, il y a une dizaine d’années, je recevais un ressortissant marocain qui voulait obtenir des papiers pour travailler. En le questionnant en consultation, il m’avouait qu’il souffrait de temps en temps de douleurs à la poitrine. Je l’envoyais consulter un cardiologue qui découvrait chez lui un problème cardiaque sévère. Nous avons finalement obtenu les papiers en tant qu’étranger malade. Si nous ne nous étions pas rencontrés, cet étranger ne serait pas allé consulter un médecin et il n’aurait pas obtenu sa carte de séjour (et bien entendu il n’aurait pas été soigné pour cette maladie qu’il ignorait).

Une autre fois, une jeune fille était venue me consulter pour un problème de papiers. Elle cherchait à obtenir un titre de séjour. Or, au cours de la consultation, je m’apercevais qu’elle pouvait directement prétendre à la nationalité française ! C’est ce qui s’est passé, elle n’a pas eu besoin de demander des papiers, nous avons directement obtenu la nationalité ! Sans consultation, elle aurait déposé une demande de papiers, la Préfecture ne l’aurait pas aiguillé vers la nationalité (le Préfet répond aux demandes qui lui sont faites et n’est pas chargé d’examiner la situation de l’étranger dans son ensemble).

Un autre de mes clients est un jour venu me consulter pour obtenir des papiers pour travailler. Au cours de la consultation, j’apprenais qu’il était né en France mais que ses parents l’avaient renvoyé au pays quand il avait 10 ans, avant qu’il ne revienne récemment. Il s’était renseigné et on lui avait dit qu’il n’était pas français, ce qui était vrai. En parlant, il me dit que son épouse (étrangère comme lui) était tombée enceinte récemment. Je lui annonce que cet enfant sera français grâce à sa propre naissance en France et qu’il faut donc orienter la stratégie vers l’obtention de papiers en tant que parent d’enfant français. Nous gagnons les papiers comme cela…

A travers ces exemples, vous comprendrez qu’une consultation est irremplaçable.

Lors de cette rencontre ou de cet entretien par téléphone (si vous habitez loin), je vous dis si je peux vous aider ou non.

Si c’est le cas et que nous trouvons une ou plusieurs pistes pour obtenir les papiers ou la nationalité, nous mettons en place une stratégie pour y parvenir.

Qu’entendez vous par mettre en place une stratégie ?

J’exerce le droit des étrangers depuis presque 15 ans. Mon expérience m’amène à préparer les dossiers de mes clients le plus tôt possible dans la mesure du possible.

Quand un étranger reçoit une obligation de quitter le territoire français, l’administration a déjà refusé le dossier et c’est souvent dommage. Souvent je m’aperçois que si l’étranger était venu me voir plus tôt, nous aurions pu gagner l’affaire directement lors de l’examen du dossier par la préfecture.

C’est pourquoi il est important de se rencontrer ou de faire une consultation par téléphone le plus tôt possible, pour pouvoir, si le cas le permet, s’engager ensemble dans une stratégie visant à obtenir les papiers. Dès le début de cette stratégie, j’invite mes clients à me donner les documents nécessaires.

Cela nous permet, une fois le moment venu, de déposer un dossier en préfecture qui aura toutes les chances d’aboutir avec succès.

Quand j’aurai un dossier dans votre cabinet, comment pourrons nous communiquer ensemble, pourrez-vous répondre à mes questions et me recevoir ?

Bien entendu et cela fait partie de ma manière de travailler. Je trouve essentiel d’être proche de mes clients et je me rends très disponible. Mon volume de dossiers m’amène à ne répondre au téléphone que le matin, ce qui me permets de travailler sans être dérangé l’après midi.

Parfois il arrive que je sois au tribunal ou dans les centre de rétention certaines matinées. Dans ce cas, mon secrétariat prend le message et je rappelle mes clients rapidement.

Si j’ai ouvert un dossier à votre cabinet, puis je vous poser des questions par mails ?

J’aime le contact avec mes clients, c’est aussi pour cela que je fais ce métier ! C’est pour cela que je n’affectionne pas trop les mails. J’invite souvent mes clients à me passer un coup de fil quand ils ont des questions. Ainsi nous gardons un contact humain qui pour moi est essentiel. De la même manière, quand je dois vous contacter, je téléphone systématiquement plutôt que d’écrire. Cela me permet d’être plus réactif et de vous informer plus rapidement.

N’oubliez pas de m’informer de vos changements de numéros de téléphone !

Maître Bochnakian dans la presse

Actualité du droit des étrangers

 

Une réponse

  • Maître Bochnakian  février 2, 2015 à 10:17

    Bonjour, le temps me manque actuellement pour répondre à toutes vos questions. J’ai donc fermé les commentaires.Pour avoir une réponse CLAIRE et PRECISE à votre question, MERCI d’ACHETER UNE CONSULTATION sur ce site en cliquant sur le bouton ACHETER en haut de cette page et en suivant les instructions. Un rendez vous vous sera donné avec moi par téléphone ou skype. Salutations. Maître Bochnakian

    View Comment