#2268
MODRIK
Invité

Bonjour Maître,

Je suis marocaine et je suis en France depuis septembre 2008, après deux ans d’études bien réussies j’ai obtenu un master et j’ai pu commencer un doctorat en économie.

En juin 2014 j’ai déposé une demande de naturalisation, tout en sachant que j’ai déjà 3 diplômes français et j’ai travaillé deux ans à l’université comme enseignante vacataire avant d’obtenir un CDD de 11 mois temps plein avec l’université. En suite en 2014 j’étais en chômage partiel car je travaillais comme enseignante à l’université et dans une école de commerce.

Fin septembre 2014 j’ai reçu un appel de la préfecture me demandant si ma situation a changé et j’ai dit que je réussi à avoir un nouveau CDD à temps plein de 12 mois avec l’IAE de Nancy. J’ai envoyé les documents justifiant le changement de ma situation professionnel, mais un mois après j’ai réçu un lettre d’ajournement de 2 ans stipulant que mon insertion professionnel est insuffisante.

Je suis doctorante et je ne peux avoir que de CDD et le circulaire de Mr Valls précise bien qu’il faut prendre en compte la particularité de la situation des chercheurs étrangers dans le traitement de leurs dossiers.

En fin novembre j’ai fait un recours hiérarchique et j’ai envoyé mon nouveau contrat de travail et mon avis d’imposition en plus des lettres de recommandations (de mes directeurs de laboratoire de recherche auquel je suis attachée) et des certificats de présence dans des conférences internationales comme chercheuse à l’université française.

A ce jour je n’ai pas encore reçu de réponse de la sous direction du ministère. Est ce que je dois considérer cela comme un refus à ma demande ? et est ce que à votre avis je dois faire un recours contentieux auprès du tribunal administratif?

En vous remerciant d’avance de votre réponse

Cordialement

Pas de commentaire

Vous pouvez publier un premier commentaire