Cas d’urgence : arrestation et placement en centre de rétention

 

En droit des étrangers, il est fréquent que j’assiste mes clients les week-ends, les jours fériés, … En effet une partie de mon métier se fait sur le terrain quand certains étrangers se font interpeller pour les défendre devant le juge des libertés ou le tribunal administratif en urgence.

 

Vous pouvez compter sur ma disponibilité, car on ne peut faire le métier d’avocat et pratiquer le droit des étrangers qu’avec passion.

 

En cas d’urgence contactez moi PAR TELEPHONE (04 94 24 29 05) et faites savoir à mes assistantes l’urgence qui vous préoccupe.

 

En effet, dans ce cas, il faut agir vite, vous lirez cela ici.

 

En cas d’arrestation d’un étranger sans papiers, je peux alors vous défendre devant le tribunal administratif (voir ici); mais aussi devant le juge des libertés et de la détention (lire ici) qui peut vous libérer sous certaines conditions ou vous délivrer une assignation à résidence qui vous permettra de retrouver la liberté (que j’explique sur cette page).

 

Toutefois, après votre libération du centre de rétention, il faudra quand même faire un dossier pour obtenir votre régularisation, ce que j’explique dans cet article.

 

Enfin j’explique comment attaquer une OQTF (lire ici et ).

Maître Bochnakian dans la presse

Actualité du droit des étrangers

7 Réponses

  • Maître Bochnakian  février 2, 2015 à 5:03

    Bonjour, le temps me manque actuellement pour répondre à toutes vos questions. J’ai donc fermé les commentaires.Pour avoir une réponse CLAIRE et PRECISE à votre question, MERCI d’ACHETER UNE CONSULTATION sur ce site et un rendez vous vous sera donné avec moi par téléphone ou skype. Salutations. Maître Bochnakian